23 juin/ étang de La Chaussée

Les absents avaient de bonnes raisons... mais ils ont manqué une belle randonnée (15 km sans dénivelé et soleil sans chaleur excessive). Des centaines de papillons ont accompagné les pas des 7 marcheurs longeant les prairies humides. Près de   l'étang de Chaudotte couvert de nénuphars, ils ont pu suivre le vol des aeschnes isocèles, des libellules fauves et autres agrions avant de se reposer à l'ombre d'un chène multiséculaire. Sur la digue de l'étang Picard, les amateurs ornithologues ont observé, tout en mangeant, un couple de cygne encadrant leur 7 cygneaux, des grèbes, des foulques et autres palmés. Après une traversée des roselières, ils ont profités d'une vue imprenable sur le grand étang survolé de quelques hérons.
Après un goûter de fruits frais à l'ombre de la résidence secondaire roulante de nos amis Brendel au coeur du domaine du moulin,  et quelques emplettes de produits du terroir au magasin de l'ESAT, les voilà partis pour une halte dans le petit village de Dommartin-la-Chaussée. Là, le bric à brac et les décors insolites imaginés par un maire à l'humour artiste et ses administrés ont séduit: peintures exposées sur façade et arbres, panneaux indicateurs fantaisistes, peluches et autres objets décalés, vélos rouillés et collection de vieilles casseroles et marmites..un univers à la Prévert qui amuse et étonne. De quoi se séparer de bonne humeur en se donnant rendez-vous au 8 juillet pour des nouvelles aventures au fort de Vaux.  M.Agnès

27 mai/ Millery

Annulé pour cause de concurrence déloyale (fête des mères). Marche remise au 25 août.

29 avril/Mont-Saint-Jean

Nous étions 7 au départ de Jeandelaincourt, jusqu'à ce que Monique, victime d'un cruel accident de semelles soit contrainte à l'abandon. Gageons qu'à la prochaine sortie, elle sera chaussée de neuf, ayant utilement investi une prime de retraite durement et duement gagnée.
C'est donc à 6 que nous avons gravi le Mont Saint-Jean pour admirer les dernières anémones pulsatilles en floraison. Quelques coléoptères s'éveillant à la douceur printanière légerement  parfumée d'ail des ours nous ont regardé traversé le bois. C'est ensuite la descente vers Moivrons, les vergers et les aubépines en fleur. La boucle est bouclée via l'ancienne voir ferrée.
Après 11,2km en 2h58 d'efforts non intensifs, nous avons bien le temps de deviser et saucissoner autour d'une verre. Merci aux animateurs.  Claude et Dany.

 

15 avril/ Verdun- sur les traces des poilus

La marche concoctée par Pascal nous a mené pendant 18 km sur les traces des poilus: ossuaire et nécropole de Douaumont, villages détruits (Douaumont,Fleury, Vaux), site des 4 cheminées et ouvrage de Froideterre, forts de Douaumont et de Vaux, abris de combats et tranchées, mémorials...Un piquenique sur les bords de l'étang de Vaux nous a requinqué pour l'ultime étape jusqu'au mémorial, pour un parcours de  visite  rapide, mais instructif et emprunt d'émotions.

25 mars/ Maxéville-Nancy

Après moult remises, ça y est, la rando a lieu  avec 9 participants.
Partant de  Maxeville prés du canal, nous remontons vers la Mairie , via  la Maison Bon Repos qui fut aurefois le Domaine de Gentilly, construit par le Duc Henry II en faveur de son argentier.
La traversée du boulevard Albert 1er nous a appris qu'Albert,  Roi des Belges, dit le "Roi soldat" avait refusé le passage des troupes allemandes en 1908.
Après quelques détours, nous passons devant la villa des pins construite en 1912 par Emile André et Cesar Pain, commandité en 1912 par le DG de la Ste des Grandes Chaudronneries Lorraine.
Puis c'est l' avenue de la libération, appelée ainsi car les Américains sont arrivés par cette rue.
Devant  le siège de Pont à Mousson SA, occupé à présent par la présidence de l'Université de Lorraine, nous regrettons de ne pas pouvoir visiter (c'est dimanche) les vitraux de Gruber sur 4 étages et une rampe de Jean Prouvé.
En passant  par la rue de Lacretelle et les ruelles du Grand Verger, nous admirons les maisons styles art déco et leurs vitraux. 
En vieille ville, nous passons par l’hôtel des loups, construit par Germain Boffrand pour le Chevalier et Baron Hennequin, louvetier de Lorraine avant de nous diriger  vers le faubourg des 3 maisons, appelé ainsi car suite à la destruction du village de Saint Dizier par Charles III, car il gênait la défense de la ville, il a été entièrement rasé, sauf 3 maisons...Les  habitants expulsés ont été relogés rue Saint Dizier, dans la ville neuve construite vers 1590.
Nous revenons vers Maxeville par la voie de halage le long du canal et avant de nous quitter, 
partageons le vers de l'amitié en l'honneur d' Aël né le 27 janvier 2018.
Nelly

18 mars/ Barbonville

Marche annulée pour cause d'intempérie (route dangereuse)

4 mars/ Sainte-Geneviève

Nous étions  7 courageux marcheurs au départ de Ste Geneviève, bien récompensés par une méteo surprenante. Une fois passé le verglas sur la route vers la sapinière, nous croisons un troupeau de moutons. Vers les puits de Loisy qui alimentent une partie de l'eau de la vallée de la seille. le brouillard masque le paysage jusqu'au crassier de la centrale électrique de Blenod . Mais il joue avec la lumière pour nous faire découvrir les cheminées emergeant de la brume, puis la butte de Mousson flottant sur les nuages. Dans la forêt, quelques feuilles d'ail des ours pointent déjà, annonciatrices du printemps. Nous remontons la côte de Ste Geneviève en passant par la cabane des chasseurs. Après cet effort, un bon apéro préparé par Monique et Brigitte nous requinque.            Brigitte 

18 février/ Maxéville

Marche annulée pour cause d'animatrice grippée. Marche remise au 25 mars.

4 février/ Liocourt

Pour ce premier dimanche de février, nous étions 13 au départ de cette randonnée de 14, 3 km et 280 m de denivelé. La neige et le brouillard n'ont pas altéré la bonne humeur générale. Aucune perte n'a été déplorée, tous ont fini le parcours dûement encadré par les animateurs !
Claude et Dany

 

21 janvier/ Morville

La méteo des jours précédents n'incitait pas à sortir. Nous sommes pourtant 8 au départ. Propulsée animatrice en remplacement d'Eric parti randonner dans le désert, je propose 10 ou 15 kms. Le groupe a opté pour le 15....
Direction Lesmenils: le soleil nous offrait un joli paysage. Un bavardage venant  du ciel nous a surpris: c'est un vol d'oies sauvages.
Nous avions les chaussures bien propres mais, dans la forêt de Facq,  un rassemblement de ruisseaux nous a obligé à trouver un passage périlleux.
A l'arrivée, tous étaient contents de ce parcours qui s'est achevé par une bonne collation de charcuterie.
A bientôt.  Brigitte

7 janvier/ Bey-Sur-Seille

Temps gris et frais ce dimanche de janvier pour la première marche de l'année, 11,8 km un peu en forêt, un peu en plaine, en évitant les zones de chasse entre Bey et Brin sur Seille. 
Nous étions 7, un peu fadas sans doute, bien décidés à ne pas nous laisser impressionner par les boues profondes du parcours ni par les risques de glissade. 
Un petit détour par l’observatoire sur l’étang de Brin nous montrait des oiseaux  bien amorphes. Puis un passage près de l'école de Brin, en surplomb de la Seille, nous a permis de constater que décidément la rivière était bien haute et  bien sortie de son lit.
Mais s' il faut y revenir, on y reviendra, avec des cuissardes ou même des palmes …            Eric